Grodan a 50 ans Un demi siècle d’innovations

01 octobre 2019

Qui aurait pu imaginer qu’en découvrant par hasard que les mauvaises herbes pouvaient se développer sur de la laine de roche la culture hors-sol allait prendre une telle ampleur ? Cette découverte remonte aux années 60, lorsque le groupe Rockwool, fabricant de laine de roche pour l’isolation, met en place les premiers essais de culture sur substrat, en partenariat avec des chercheurs et des producteurs prêts à se lancer dans l’aventure de la culture hors-sol. Les résultats sont très prometteurs, les avantages sont nombreux. Très vite le groupe danois créée la marque Grodan. C’était il y a 50 ans !

grodan, case studie, france, greenhouse, grower

50 ans d’innovations

L’histoire

L’histoire démarre en 1969 : un ouvrier de Rockwool entrepose à l’extérieur de l’usine un lot défectueux de plaques isolantes en laine de roche. Deux semaines plus tard, on constate que les mauvaises herbes s‘y développent et c’est le début de l’aventure. Rockwool s’intéresse immédiatement à la possibilité d’utiliser la laine de roche comme support de culture et confie à Egil Jorgensen et Jorgen Blaabjerg les premiers essais, dès 1970. Les premières publications interpellent Piet van Adrichem, un producteur néerlandais. En 1975, après un voyage au Danemark pour rencontrer l’équipe de recherche Rockwool, et les premiers essais sur concombre réalisés par Felix Verwer de l’université de Wageningen, Piet se lance dans la culture sur laine de roche. Il commande dix mille pains et passe toute sa culture concombre sur laine de roche. On le traite alors de fou, mais ses résultats lui donnent raison. Aujourd’hui encore, alors qu’il est retraité depuis 1994, Piet a des étoiles dans les yeux chaque fois qu’il repense à ces années là…

Si l’objectif de départ est de s’affranchir des problèmes liés aux maladies de sol, la culture sur substrat en laine de roche a également permis d’accroître les rendements. Les producteurs de tomate, concombre et poivron se convertissent rapidement. Grodan développe ses ventes en améliorant progressivement ses substrats en fonction des attentes des producteurs, mais en proposant aussi des outils d’aide à la conduite et des conseils d’utilisation personnalisés. Grodan recrute des techniciens spécialisés pour accompagner ses clients dans la gestion de l’irrigation et de la fertilisation.

En 1983, Grodan introduit le pain WPS, le premier pain « enveloppé » et donc plus facile à manipuler. Il est conçu pour un usage annuel. Cette étape importante met fin aux procédures de désinfection jusque là indispensables entre deux cultures.

A la fin des années 80, Grodan s’installe sur les marchés d’Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis), en Russie, au Japon, en Corée et au Moyen-Orient. En 1995, Grodan séduit également les producteurs polonais. La culture sur substrat de laine de roche prend véritablement une dimension mondiale.

29082019 GR PHO 5054

Les années 90

Dans les années 90, les nouvelles technologies appliquées à la fabrication de la laine de roche, et l’introduction de capteurs de mesure sont source de progrès. Elles vont permettre de mieux contrôler la teneur en eau et en fertilisants au cœur du substrat, défis majeur pour optimiser les apports et atteindre de meilleurs résultats. Grodan met au point un substrat qui bénéficie d’une structure bicouche avec une couche supérieure plus dense. Il s’agit du Grodan Master dont la technologie est encore inégalée. Parallèlement, Grodan développe le premier humidimètre (WCM) adapté aux substrats en laine de roche dont les capteurs mesurent avec précision la teneur en eau, la valeur nutritive et la température du substrat.

Au cours des années 2000 Grodan multiplie les innovations. Parmi les étapes importantes, on note l’introduction des technologies NG.0 en 2000, puis NG2.0 en 2015. Ainsi, tous les produits de la gamme Grodan intègrent dans leur process de fabrication une fibre de laine de roche dernière génération. Tous gagnent en performance et améliorent le résultat des producteurs. Parallèlement, Grodan s’engage à développer un système d’économie circulaire, tant au niveau de la fabrication de ses produits que des systèmes de cultures de ses clients. L’engagement de Grodan dans ce domaine a conduit l’entreprise à obtenir dès 2008 l’Ecolabel européen, une certification attribuée aux industriels pour leur mode de fabrication écoresponsable.

Avec Precision Growing, Grodan apporte des solutions pour répondre aux nouvelles attentes sociétales et s’engage, aux côtés de ses clients, en faveur du développement durable. Ce concept de production, fruit d’une collaboration étroite avec les équipes de recherche de l’université de Wageningen, contribue depuis de longues années déjà à concilier l’avenir de la planète, des cultures plus performantes, et des productions plus qualitatives. C’est un outil d’aide à la décision indissociable d’une utilisation optimale des produits Grodan.

Aujourd’hui, après déjà un demi-siècle d’évolution technologique, Grodan amène les productions sous serre dans l’ère du numérique grâce à sa dernière innovation, la plateforme digitale e-Gro. Celle-ci est conçue pour collecter et utiliser toutes les données enregistrées dans la serre afin d’optimiser la conduite de la culture. « Nous sommes fiers du chemin parcouru. L’innovation a toujours été notre moteur et aujourd’hui plus que jamais nous souhaitons construire un avenir durable pour les filières des cultures sous serres dont la croissance se poursuit dans le monde entier » souligne Hub Janssen, directeur de Grodan.

29082019 GR PHO 5056

Related News

grodan