Les substrats Grodan ont une deuxième vie…

Harriette Rademakers

Après une saison de production, les substrats de culture Grodan ont une deuxième vie. Ils peuvent être utilisés en tant que matière première dans diverses filières. Leur recyclage est une solution qui profite à tout le monde. Dans ce processus, les producteurs jouent un rôle essentiel car la collecte est une étape déterminante. De la qualité des matières premières collectées dépend le succès des filières de recyclage. C’est la raison pour laquelle Grodan vous propose ici son Manuel de recyclage, un guide de bonnes pratiques destiné à ses clients producteurs. Ce document que vous pouvez télécharger sur cette page rassemble des informations pratiques et pertinentes afin de bien gérer la collecte et le recyclage des substrats Grodan en fin de culture.

Sustainability circle - France

Le Manuel de recyclage : un outil Grodan indispensable pour bien gérer la collecte et le recyclage des substrats usagés

La préparation des substrats au recyclage démarre dès la fin du cycle cultural, à partir de la phase 6 du Modèle en 6 Phases proposé par Grodan. Durant cette phase, l’activité racinaire décline au fur et à mesure que la consommation des plantes diminue. Parallèlement, il convient donc d’abaisser progressivement les apports en eau afin de réduire l’humidité du substrat. Avec un substrat moins mouillé en fin de culture, on limite aussi la partie résiduelle de solution nutritive qui reste dans le pain et on réduit d’autant le gaspillage en éléments fertilisants. Par ailleurs, on améliore la qualité des granulats recyclés et on limite les frais de transport.

En pratique, l’objectif est d’atteindre un taux d’humidité de 20 % (valeur mesurée par GroSens Multisensor) avant de couper la tige principale des plantes à 3 cm au-dessus du collet. Dans ces conditions, un pain de 100x20x7,5cm pèse environ 3 kg.

Pourquoi la teneur en eau du substrat usagé est déterminante ?

  • Si la teneur en eau du substrat à recycler est élevée :
    • La fraction résiduelle de solution à traiter lors du recyclage sera plus importante, entraînant des coûts de traitement supplémentaires
    • Les risques de pertes en lixiviats lors du transport ou du stockage des substrats usagés augmentent
  • Si la teneur en eau du substrat à recycler est faible :
    • En dessous de 15 % d’humidité, la manipulation des substrats usagés peut générer de la poussière
    • Les risques de casse du substrat après de-houssage diminuent
    • Les coûts logistiques sont d’autant plus faibles que le volume à transporter est faible

Caractéristiques du matériau à recycler

Pour 1 hectare de serre, on estime que la quantité de substrats EOL (substrats en fin de vie) représente 52 m3. Il s’agit d’un matériau qui peut être considéré comme une matière première vierge contenant une part résiduelle de solution nutritive et de la matière organique provenant du système racinaire des plantes. La part de solution nutritive dépend de la stratégie adoptée par le producteur en fin de culture. Sa composition est fonction de la formulation utilisée par ce dernier. Le Manuel de recylage Grodan permet d’estimer la part et la nature des différentes composantes qui caractérisent vos substrats usagés en fin de culture.

Les 7 forces de la roche

Plus de conseils