Gestion de l'irrigation de la zone racinaire

La « Precision Growing », c'est littéralement cultiver plus en utilisant moins d'intrants. Dans ce contexte, GRODAN se concentre sur les solutions de gestion de la zone racinaire, tout en prenant en compte la nécessité d'adopter une approche globale de la culture. Ce chapitre s'attache à la « Precision Growing » relative à la gestion de la zone racinaire. Il met l'accent sur le choix du substrat, sa conception et son optimisation en vue d'optimiser l'approvisionnement en eau. Ce chapitre se divise en quatre parties. Nous commençons par fournir quelques informations de base sur la gestion de la zone racinaire avec des substrats. Ensuite, nous donnons des conseils détaillés sur l'irrigation au cours des premières semaines d'une nouvelle culture, pendant la principale période de récolte et à la fin du cycle de culture.

Pourquoi la gestion de la zone racinaire ?

Un approvisionnement en eau et en nutriments ciblé permet d'améliorer le rendement de la culture et la qualité des fruits. Pour cela, il est possible de suivre attentivement la teneur en eau (WC)

ainsi que la conductivité électrique (EC) du substrat, en fonction des conditions climatiques en vigueur ainsi que l'équilibre génératif / végétatif de la plante.

Choix du substrat

Le choix du substrat se fait avant le début de chaque cycle de culture. Parfois, les producteurs optent pour des substrats organiques (coco) car ils pensent que leurs cultures seront ainsi plus durables. C'est inexact. Une étude commandée par GRODAN et réalisée par Blonk Milieu Advies a montré que l'impact environnemental des deux substrats était similaire. Sa conclusion était que le « support de culture en lui-même ne contribue qu'à la marge à l'impact environnemental total de la production sous serre. Les modifications des pratiques de production en matière de gestion de l'énergie et l'utilisation d'engrais auront toutefois un effet majeur sur la performance environnementale globale ». Bien entendu, concernant l'utilisation des engrais il s'agit de mettre en place le recyclage dès le premier jour de culture, de travailler dans un système hydroponique fermé tout en adoptant une stratégie d'irrigation structurée avec, à tout instant, une composition adéquate des engrais.

Conception du substrat

Avec le lancement des substrats Next Generation 2.0 (NG 2.0), GRODAN s'attache à la relation entre la WC et l'EC au sein du substrat et à la façon dont le producteur peut influer sur ces deux paramètres pour assurer une croissance optimale et des fruits de qualité supérieure (illustration 1). Ainsi, nous aidons le producteur à faire face aux principales problématiques de production sous serre, telles que la limitation de la consommation énergétique découlant de la hausse des coûts de l'énergie ou la conformité à la législation concernant l'évacuation de l'eau de drainage de la serre. Les substrats NG 2.0 de GRODAN sont composés de fibres hydrophiles inertes, ils offrent une excellente efficacité de l'irrigation et ils sont uniformes, ce qui signifie que le producteur peut adopter des stratégies d'irrigation structurées.

Fibres hydrophiles inertes

Les pains GRODAN sont fait de basalte extraite dans des carrières conformes à de strictes réglementations environnementales. Le basalte est fondu et filé en fibres dans nos usines des Pays-Bas, du Canada et de Pologne. Au cours de ce processus, les fibres sont enrobées d'un liant hydrophile qui contribue à la distribution régulière de l'eau et des nutriments au sein du pain. Les fibres étant inertes, elles ne piègent aucun nutriment. Grâce à la stabilité chimique des pains, l'eau de drainage peut être recyclée dès le début du cycle de culture.

grodan