Nettoyage de l'eau de drainage

La méthode la plus simple pour réduire l'évacuation d'eau de drainage est de loin de faire appel à un approvisionnement en eau primaire de qualité supérieure et de générer peu de volumes de drainage (tableau 2). La conception et la connaissance du substrat se sont améliorées au fil des ans. Le drainage n'est plus « l'objectif », mais le résultat d'une approche structurée et gérée de l'irrigation (chapitre 3). Ce chapitre détaille comment collecter, nettoyer et recycler ce drainage en vue de réduire la consommation d'engrais et de contribuer à une culture durable. Le risque de propager des maladies lors du recyclage de l'eau de drainage est l'une des principales préoccupations de nombreux producteurs. Il convient donc de veiller à éliminer tous les pathogènes et inhibiteurs de croissance. Il est également conseillé de surveiller régulièrement les concentrations totales de chaque nutriment et leurs taux dans l'eau de drainage, afin d'optimiser l'apport en nouveaux nutriments (chapitre 6). Raisons de nettoyer l'eau Plusieurs pathogènes infectant les racines tels que Pythium ou Phytophthora peuvent se propager dans la serre par l'intermédiaire de l'eau de recirculation. Pour éviter la dispersion des pathogènes via l'eau de drainage, il convient de la désinfecter avant de la réutiliser. En outre, l'inhibition de la croissance est perçue comme un frein à la recirculation. L'inhibition de la croissance est souvent reportée dans le cas de cultures de fleurs sur plus d'une année. Les causes exactes de l'inhibition de croissance sont encore peu connues. Il semble parfois que certaines bactéries soient impliquées. D'autres fois, une conduite adaptée et des mesures de contrôle suffisent à prévenir l'inhibition de la croissance. De plus, s'il faut évacuer l'eau de drainage dans le système d'égouts ou dans l'environnement, il est conseillé de commencer par la traiter par oxydation avancée. Cela permet d'éliminer les résidus de produits de protection des plantes qui n'ont pas été absorbés par les cultures ou pas encore chimiquement décomposés. Veuillez noter que cela sera obligatoire pour les producteurs néerlandais à compter du 1er janvier 2018.

Méthodes de nettoyage de l'eau de drainage

L'eau de drainage est tout d'abord collectée dans le bassin d'eau de drainage « sale ». Le nettoyage s'effectue en deux phases : (1) élimination des grosses particules et (2) purification de l'eau de ses pathogènes, facteurs d'inhibition de la croissance et produits de protection des végétaux. Traditionnellement, la première étape impliquait des filtres à sable pour éliminer les particules fines. Plus récemment, des filtres à tamis mécanique ont été introduits. L'avantage de ces techniques de filtration est qu'elles ne nécessitent qu'une partite partie de l'eau de nettoyage nécessaire dans un système à filtre à sable. La deuxième étape du processus implique des techniques telles que le chauffage, les radiations UV ou l'oxydation avancée.

grodan