Culture durable
Ben Nikaj in Greenhous

Quand l’uniformité est un moyen de se distinguer

L’uniformité est l’une de ses meilleures distinctions. Le substrat en laine de roche est toujours et en tous points égal à lui-même. Et c’est parce qu’il est de qualité constante qu’il induit des réponses uniformes, pour vous permettre une grande maîtrise de vos cultures et favoriser des productions de qualité. Ben Nikaj, conseiller technique chez Grodan pour la France et les pays scandinaves, vous explique ici pourquoi l’uniformité est la clé d’une culture de qualité.

Pour répondre à des attentes sociétales en pleine mutation, la qualité de la production est plus que jamais une priorité. Or pour produire mieux en culture hors-sol, il est important de maîtriser le climat de la serre, c’est à dire l’environnement de la plante, mais aussi tous les paramètres qui interviennent au niveau du système racinaire. Car ce dernier joue un double rôle. D’une part il a un rôle d’ancrage et sert de fondations à la plante. D’autre part, il est son garde-manger en assurant l’approvisionnement en eau et en éléments minéraux. Pour assurer le maximum de performances, tous ces paramètres doivent être mesurables et mesurés, renforçant ainsi le rôle du modèle de production Precision Growing. Les substrats en laine de roche Grodan, de par l’origine minérale de la matière première et leur process de fabrication, apportent justement les meilleures garanties d’uniformité. Ils sont parfaitement uniformes à l’intérieur d’un même pain, mais aussi d’un pain à l’autre et au fil des années.

Grodan beauty of horticulture series

Dans un pain en laine de roche, la balance des éléments nutritifs reste constante tout au long de la culture car contrairement aux substrats d’origine organique, la laine de roche n’est pas initialement chargée en potassium (K+), en calcium (Ca2+) ou en chlore (Cl-). Or cette présence incontrôlée de cations ou d’anions peut influencer la balance des éléments nutritifs et perturber la croissance des plantes en provoquant des excès ou des blocages à des moments stratégiques de leur développement. La neutralité minérale initiale des substrats Grodan apporte la garantie que la balance en éléments nutritifs reste stable du début à la fin de la culture, favorisant ainsi un développement régulier et uniforme des plantes.

Lorsque toutes les plantes se développent de façon uniforme, la gestion de la culture est plus facile. Les consignes d’effeuillage par exemple sont simples : enlever 2 ou 3 feuilles partout est un message facile à intégrer, même si le personnel n’est pas très qualifié. Les répercussions sur la gestion de la main d’œuvre, mais également sur la conduite des plantes, de l’irrigation en particulier, sont positives. A chaque étape de la culture la bonne décision apparaît de manière plus évidente. En matière de conductivité, les substrats en laine de roche Grodan permettent plus de flexibilité afin de mieux accompagner les plantes lorsque la météo varie brutalement. Pour aider les cultures à s’adapter aux fortes chaleurs, la baisse de la conductivité (EC) favorise l’absorption de l’eau et le rafraîchissement naturel des plantes par la transpiration. Au contraire, l’augmentation de l’EC permet de passer les périodes peu lumineuses tout en évitant des croissances trop végétatives, avec la sécurité de pouvoir revenir rapidement et facilement à des valeurs plus faibles en EC, sans pour autant avoir besoin de faire de gros drainages. Cette flexibilité dans la gestion de l’EC est d’autant plus simple à mettre en œuvre que la culture est homogène.

Des variations de climat sont également possibles à l’intérieur de la serre, en fonction de la forme et de l’orientation de cette dernière, de son système d’aération ou de chauffage… Cela peut engendrer des irrégularités du macroclimat et une certaine variabilité des données climatiques de la serre (température, hygrométrie, humidité, C02, lumière). Au sein du végétal, certaines de ces données qui définissent le microclimat varient entre le bas et la tête des plantes, ou encore entre deux plantes. L’uniformité des réponses obtenues avec les pains Grodan contribue à atténuer ces variations à l’intérieur du végétal et à l’échelle de la serre.

D’autre part, plus une culture est régulière, plus l’absorption en éléments minéraux est uniforme. Dans ces conditions, le pH de la solution nutritive reste stable. Contrairement au cas des substrats organiques qui favorisent les échanges de cations et l’accumulation des anions, le pH des substrats minéraux n’a pas tendance à devenir basique.  Ainsi l’absorption de certains microéléments tel que le fer n’est pas bloquée, limitant notamment un risque de chlorose en tête de plante.

Enfin, il faut souligner la capacité des substrats en laine de roche Grodan à conserver leurs caractéristiques physiques du début à la fin de la culture. La hauteur des pains reste constante. La hauteur est également très homogène en tous points du pain, au centre comme à chacun de ses coins. Grâce à une surface parfaitement plane, la zone de contact entre le pain et le cube est toujours optimale, favorisant la reprise au moment de la plantation et limitant le risque de détachement en cours de culture.

L’uniformité est le point fort des pains en laine de roche Grodan tout au long de la saison, mais elle est particulièrement visible en début de culture, au moment où elle a toute son importance pour favoriser le démarrage régulier des plantes après plantation.