Sustainable Growing

Une avancée venue de l’espace : le lancement de l’imagerie dans la serre

Rasit Abay

Saviez-vous que les technologies utilisées dans les sciences spatiales peuvent également l’être dans les serres high-tech ? C’est exact. Notre partenaire, Rasit Abay, chercheur en surveillance de l’espace et fondateur de Futurifai, étudie actuellement les possibilités d’utilisation de l’imagerie pour enregistrer les cultures et prévoir les rendements. Avec cette technologie, le producteur doit simplement prendre quelques photos de sa serre et une machine l’aidera à recenser et à évaluer la santé de ses cultures. Il ne s’agit pas d’un scénario de science-fiction prévu dans un avenir lointain, car, selon Rasit Abay, cette technologie prometteuse pourrait déjà être utilisée d’ici à la fin de cette année.

Grodan

1. Qu’est-ce que l’imagerie ? En quoi est-elle pertinente?

«Avec cette technique, une machine est capable d’analyser une série de photos et de donner des conseils au producteur à partir des informations fournies par ces photos. Le producteur peut ainsi prendre des décisions cruciales concernant, par exemple, la gestion de l’irrigation, l’éclairage et la récolte. Importants atouts de cette technique, de puissants algorithmes d’apprentissage permettent à la machine d’apprendre à partir des expériences précédentes. Chaque fois que la machine analyse une série de photos, elle apprend à mieux connaître la serre et élabore des conseils personnalisés pour cette serre. Différentes machines installées dans différentes serres peuvent également interagir entre elles et apprendre les unes des autres. Des modèles prédictifs, qui aideront les producteurs à renforcer l’efficacité les conduites de culture, sont ainsi créés.»

2. Dans un premier temps, vous avez travaillé sur l’imagerie appliquée au domaine spatial. Qu’est-ce qui vous a amené à changer pour vous tourner vers l’horticulture?

«Je pensais qu’il était temps de traiter des problèmes concrets de notre quotidien en s’appuyant sur des technologies issues de la recherche spatiale liée à l’intelligence artificielle. Beaucoup de personnes ont peur de l’intelligence artificielle (IA) et des nouvelles technologies, et elles redoutent qu’elles leur prennent leur travail. Je voulais dissiper cette peur. Les technologies font déjà partie de notre quotidien et elles peuvent concrètement nous aider à effectuer les tâches qui nous déplaisent (par exemple, compter les cultures). Des robots sont déjà présents dans les lignes d’assemblage et les voitures autonomes, et, dans une certaine mesure, ils dépendent de l’IA et de l’imagerie. Alors, pourquoi ne pas utiliser ces technologies pour proposer aux consommateurs des fruits et des légumes frais et durables ? C’est pour cela que j’ai décidé de transférer mes connaissances de l’espace à l’horticulture et que je me suis mis à travailler avec des entreprises telles que Grodan.»

20200423 GR PHO 5182

20200410 GR ILL 5062

Téléchargez le rapport de recherche sur les débuts de la culture pilotée par les données

Téléchargez le rapport de recherche sur les débuts de la culture pilotée par les données et découvrez ce qu’est la culture pilotée par les données et l’aide qu’elle peut vous apporter.

20200410 GR ILL 5061

Téléchargez le rapport de recherche sur l’impact de la culture pilotée par les données

Téléchargez le rapport de recherche sur l’impact de la culture pilotée par les données et découvrez ce qu’est la culture pilotée par les données et l’aide qu’elle peut vous apporter.