Culture durable

Une nouvelle orientation pour la culture des fraises

1 January 1

Le centre de recherche Hoogstraten en Belgique expérimente la culture des fraises sur un support de culture en laine de roche et en utilisant les capteurs GroSens. Dans ce Gro-Hack, le chercheur Dieter Baets nous parle de ses premières expériences et de la spécificité du projet qui lui tient aussi particulièrement à cœur.

Quelle est la particularité de cette expérimentation menée au centre de recherche Hoogstraten ?

« Nous essayons d’utiliser de manière responsable et innovante des matières naturelles telles que les substrats et les fertilisants minéraux. C’est pourquoi nous recherchons de nouveaux supports de culture et techniques pour continuer à améliorer la culture des fraises. La majorité des producteurs de fraises travaillent avec des substrats en coco ou en tourbe, ce qui est très nocif pour l’environnement. Nous voulons également recycler l’eau utilisée pour les cultures. Mais au contact de la coco ou de la tourbe, l’eau prend une couleur café à cause de la teneur organique élevée, et elle est difficile à épurer. Un support de culture en laine de roche pourrait constituer une alternative plus propre et plus durable. »

 

Qu’est-ce qui caractérise la culture des fraises sur un support de culture en laine de roche ?

« Les producteurs de fraises travaillent généralement avec un substrat en coco ou tourbe et ils ne changeront pas facilement pour un autre substrat. C’est logique, car ils veulent d’abord voir que des résultats positifs sont obtenus avec la laine de roche. Il se trouve que nous avons maintenant ces résultats. Et heureusement, notre responsable possède une grande expérience de la culture des poivrons et des tomates sur laine de roche. Il m’apporte un soutien important. Il sait précisément ce qui différencie un support de culture en tourbe de coco d’un support de culture en laine de roche dans les domaines de l’irrigation et des autres besoins nutritionnels. Les capteurs de Grodan nous sont aussi très utiles. Grâce à eux, nous avons acquis une très bonne connaissance de l’activité dans les substrats en laine de roche. Les chiffres sont une bonne base pour conduire la culture. »

 

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée d’utiliser un support de culture en laine de roche de Grodan ?

« Au centre de recherche Hoogstraten, nous menons des recherches sur trois cultures : les poivrons, les tomates et les fraises. Nos collègues cultivent depuis déjà longtemps des poivrons et des tomates sur des supports de culture en laine de roche produits par des entreprises telles que Grodan. Lorsque nous avons interrogé nos collègues fin 2018 sur la possibilité de cultiver des fraises sur la laine de roche, ils ont été immédiatement enthousiastes : « Allez-y ! » Et nous l’avons fait - pour cette expérience. »

 

Pourquoi utilisez-vous GroSens ?

« La laine de roche permet de conduire de façon optimale les quantités d’eau et d’éléments nutritifs nécessaires. Avec GroSens, le système de capteurs de Grodan, vous visualisez en temps réel ces données et vous pouvez ainsi prendre des décisions et conduire les cultures avec une bien plus grande précision. Sur le plan personnel, aussi, je pense que ce travail piloté par les données est vraiment remarquable. C’est un outil utile pour conduire les cultures à partir des chiffres. Precision Growing – oui ! »

 

20201007 GR PHO 5309

Par quoi les producteurs qui envisagent de cultiver des fraises sur un support de culture en laine de roche doivent-ils commencer ?

« Pour tirer le meilleur parti de la culture sur laine de roche, il est important d’utiliser ses qualités physiques. Vous pouvez ainsi dissocier la conduite de la stratégie d’irrigation de l’apport des éléments nutritifs. Cela n’a rien à voir avec le travail sur un substrat en coco ou en tourbe. Essayez ! C’est également important de placer les cubes en laine de roche dans le système de plateaux afin de lutter contre la propagation des maladies. Vous avez environ 9 ou 10 plants sur ces plateaux. Au début, nous n’avions pas les plateaux et nous avons décidé de travailler à l’air libre avec des asperseurs suspendus et des plants sur du plastique. Cela a provoqué des infections et nous avons perdu certains plants. Grâce à une simple adaptation, les cubes en laine de roche s’intègrent désormais dans les pots sur les plateaux. Les plants ne sont ainsi pas en contact avec le sol et il n’y a plus d’infection. Je recommanderais également d’obtenir des conseils auprès d’une personne qui connait bien les supports de culture en laine de roche. Vous aurez alors l’aide nécessaire pour bien commencer. »

20201007 GR PHO 5310

Que pouvez-vous nous dire de l’expérience menée sur la culture des fraises sur laine de roche au centre de recherche Hoogstraten ?

« Au cours de la première expérience, nous avons constaté que la production de fraises sur un support de culture en laine de roche offrait de bonnes perspectives. Le calibre et le poids du fruit étaient équivalents à ceux d’un fruit cultivé sur un substrat en coco traditionnel. Sur le plateau - entre juin 2019 et décembre 2019 - nous n’avons pas encore réussi à optimiser la culture des plants de fraises. Les racines des plants se trouvaient dans l’eau, ce qui facilitait la propagation des maladies fongiques. Cela se répercutait sur la production, avec une perte de 20 %. Malgré ces chiffres de perte, la production s’est avérée similaire à celle sur substrat traditionnel. Si, en poursuivant l’étude, nous pouvons améliorer le mode de culture en plaçant la laine de roche dans des plateaux, par exemple, nous pourrons probablement réduire radicalement les chiffres de perte. »

Quelles perspectives pour l’avenir cette expérience offre-t-elle ?

« Le support de culture en laine de roche peut donner une nouvelle orientation à la culture des fraises. Il est clair qu’il représente un potentiel considérable pour Precision Growing. Il nous reste encore à étudier la faisabilité économique pour la culture traditionnelle des fraises pendant une période de six semaines en été. Mais si vous prenez en compte la saison de culture prolongée d’août à mars, les supports de culture en laine de roche peuvent être très intéressants sur le plan économique pour les variétés remontantes. Au niveau technique, c’est faisable tant que ces quelques ajustements sont réalisés. Il est également important que les producteurs soient bien formés. Comme je l’ai dit, pour la majorité des producteurs, c’est une méthode de travail très différente. Les capteurs comme GroSens sont un bon point de départ pour se familiariser avec l’utilisation de la laine de roche comme support de culture. »

20201007 GR PHO 5308

Quelles perspectives pour l’avenir cette expérience offre-t-elle ?

« Le support de culture en laine de roche peut donner une nouvelle orientation à la culture des fraises. Il est clair qu’il représente un potentiel considérable pour Precision Growing. Il nous reste encore à étudier la faisabilité économique pour la culture traditionnelle des fraises pendant une période de six semaines en été. Mais si vous prenez en compte la saison de culture prolongée d’août à mars, les supports de culture en laine de roche peuvent être très intéressants sur le plan économique pour les variétés remontantes. Au niveau technique, c’est faisable tant que ces quelques ajustements sont réalisés. Il est également important que les producteurs soient bien formés. Comme je l’ai dit, pour la majorité des producteurs, c’est une méthode de travail très différente. Les capteurs comme GroSens sont un bon point de départ pour se familiariser avec l’utilisation de la laine de roche comme support de culture. »

 

En savoir plus sur le Grosens : Le système GroSens permet un suivi en temps réel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 de l’Hté, de l’EC et de la température du substrat en laine de roche.

 

Le centre d'essai de Hoogstraten, un client de Grodan, travaille avec Coöperatie Hoogstraten, VITO Hoogstraten - Département Agriculture et Horticulture - de Meerle en Belgique pour accroître l'horticulture dans la région. Hoogstraten Research Center est actif dans la recherche et l'information sur la culture des fraises (sous protection et en plein air) et la culture des tomates et des poivrons sous verre.

20200811_GR_PHO_5281

Prospective alimentaire : exploiter pleinement les données pour décider

20211201 GR ILL 5157

Prospective alimentaire : un avenir prometteur pour la culture des fraises

Blogs récents

Grodan, e-Gro, Grodan101, MJ
e-Gro

Version T2 2022 e-Gro : Améliorez la conduite des cultures grâce au lancement de la fonctionnalité Analyse des cultures, du centre d’assistance et des optimisations pour la culture du poivron

Nous savons que vous êtes nombreux à rencontrer un certain nombre de difficultés dans l’exploitation de votre serre. Avec la saison des récoltes qui arrive à grands pas, vous allez probablement avoir besoin de bras supplémentaires ! Malheureusement, à cause de la pénurie actuelle de main-d'œuvre, il est difficile de trouver du personnel supplémentaire. De plus, le prix du gaz atteignant des niveaux records, il est d’autant plus nécessaire d'optimiser l’utilisation de l’énergie. Parallèlement, les consommateurs exigent de plus en plus des cultures de qualité et la durabilité joue un rôle de plus en plus important.

Lire la suite
Domique
Culture durable

Dominique Le Bris rejoint Grodan

Bien connu dans le milieu des serristes bretons, Dominique Le Bris rejoint l’équipe Grodan France à partir de ce début juillet 2022. Il assurera désormais le suivi clientèle pour l’ensemble de la Bretagne, en particulier dans les départements des Côtes d’Armor (22), du Finistère (29), et de l’Ille-et-Vilaine (35).

Lire la suite
MA Goulet
Culture durable

Marc-André Goulet, producteur à Nantes

Après de longues années d’expérience avec Grodan Master, Marc-André Goulet, producteur de tomate en région nantaise, découvre les avantages du pain Grodan Prestige. Une conduite plus réactive qu’il a rapidement su apprivoiser.

Lire la suite