L’économie circulaire des cultures sous serre : une transition qui se conjugue au présent, au passé et au futur

grodan, greenhouse

Le Présent

Pour Éric Poot, responsable de recherche en horticulture (cultures sous serre et bulbes à fleurs) à l’université de Wageningen (WUR), l’Economie circulaire est la dernière tendance vers laquelle converge de nombreuses études de recherche. Ainsi la WUR se penche aujourd’hui sur la possibilité d’orienter davantage de productions alimentaires vers les filières végétales, avec l’idée d’offrir aux consommateurs la possibilité de réduire leur consommation de viande (par exemple avec le soja). Tout ce qui touche au traitement des déchets de culture avec la mise au point de solution de recyclage, sont également des sujets prioritaires. Actuellement, la WUR travaille beaucoup la question du recyclage des matières plastiques utilisées dans l’horticulture.

Le Passé

Impossible d’évoquer le sujet de l’économie circulaire en horticulture sans faire un retour vers le passé et revenir sur l’épopée de Piet van Adrichmen, pionnier de la culture hors-sol sur des substrats minéraux.  Dès le début des années 70, ce producteur devine à l’occasion d’une visite  de l’usine Rockwool en Suède que les concombres peuvent pousser sur laine de roche et que ce mode de production pourrait permettre de réduire les apports en nutriments et en eau par rapport à une culture en pleine terre. En collaboration avec Royal Brinkman, fournisseur pour les professionnels de l’horticulture, Piet introduit le concept de Precision Growing chez les serristes néerlandais. Ce concept séduit très vite nombre de serristes du monde entier et s’utilise aujourd’hui à grande échelle.

Le Futur

Avec le développement des cultures sur laine de roche, la question du devenir des substrats usagés se pose. Mais pour Marc van Buijtene, chef de secteur chez Renewi, société spécialiste du recyclage des déchets, « les déchets n’existent pas, ce sont tous des matières premières potentielles ». En 1991, il découvre que les substrats en laine de roche sont, en fin de culture, un composant idéal pour fabriquer des briques pour la construction. 20 ans plus tard, nombreux sont les exemples de déchets issus des cultures sous serre qui ont trouvé une deuxième vie. Selon Marc van Buijtene, les objectifs de l’entreprise Renewi sont ambitieux : « nous atteindrons 100 % de recyclage d’ici 2050 ». « Nous sommes sur la bonne voie car aujourd’hui nous recyclons déjà 93 % ».

Chez Grodan, un service d’accompagnement des producteurs pour qu’en fin de culture, le maximum de déchets soient collectés de manière rationnelle et efficace, apparaît aujourd’hui comme indispensable pour que le processus de recyclage profite à tous. En rédigeant un mode d’emploi pour le recyclage  de ses produits Grodan propose à ses clients un document synthétique qui explique quelles sont les meilleurs pratiques à mettre en œuvre pour bien planifier et gérer le recyclage des substrats en fin de culture

grodan, illustration, circular horticulture, FR

Telecharger notre livre blanc

Telecharger le livre blanc sur l’économie circulaire et en savoir plus sur l'horticulture circulaire et comment elle peut vous aider

Telecharger