Comment combattre le réchauffement ?

GRODAN
water, serene, nature, sustainable, calm

On ne peut pas nier que le changement climatique s'accélère et que ses conséquences sont de plus en plus visibles. Cet été, une sécheresse sans précédent a touché une grande partie de l'Europe. Aux Pays-Bas, nous n'avons pas connu une telle sécheresse depuis 1976. Le changement climatique et son impact nous amènent à repenser nos méthodes de gestion de l’eau et de l'énergie. Les nouvelles directives de l'UE en faveur d’une réduction des rejets en éléments fertilisants et sur l’usage de l’eau nous obligent, nous et d'autres entreprises, à travailler ensemble et à adopter des approches différentes en matière d'émissions de gaz et de gestion de l'eau.

La filière des productions sous serres doit également trouver des solutions intelligentes pour faire face aux manques d’eau actuels et futurs. D’ores et déjà, producteurs et scientifiques (et nous) cherchent et expérimentent de nouvelles ressources en eau et des moyens alternatifs de recyclage. D’ailleurs, l’UE étudie même la possibilité d’assouplir la réglementation en matière de recyclage. 

Très vite, Grodan s’est fortement investi en faveur des systèmes de ferti-irrigation en circuits fermés. Nous avons lancé, il y a plusieurs années déjà, le concept Precision Growing qui va dans ce sens là. En bref, Precision Growing est un modèle de production qui permet aux plantes de recevoir la quantité exacte d'eau et d'engrais dont elles ont besoin - ni plus ni moins – alors que tout excès d'eau et d'engrais est efficacement collecté et réutilisé. Malgré des besoins en intrants plus faibles, les rendements par mètre carré augmentent. C’est faire plus avec moins !

La sécheresse extrême de cette année donne encore plus de pertinence au concept Precision Growing. Les études scientifiques menées par l'Université de Wageningen aux Pays-Bas confirment qu’il s’agit d’un mode de production très efficace. A titre d’exemple et pour ce qui concerne le seul critère de l’eau, on constate qu’il faut en moyenne 60 litres d'eau pour faire pousser 1 kilo de tomates cultivées en pleine terre, 22 litres dans le cas de cultures sur substrat sans recyclage de la solution nutritive, et seulement 15 litres dans le cas de cultures sur laine de roche avec avec système de recyclage de la solution nutritive. Ainsi, sur l’ensemble des produits Grodan vendus en 2017, on estime qu’une économie d’eau de l’ordre de 53 % représente un gain de près de 90 millions de litres d’eau. Cela équivaut à la quantité d’eau potable consommée par 85 000 personnes pendant un an. Pour plus d’informations sur l’impact de Precision Growing, veuillez vous reporter à notre rapport de développement durable 2017. 

À mon avis, Precision Growing est un concept intéressant pour nous aider à relever ensemble le défi de la gestion de l'eau, aujourd’hui et dans le futur. Mais chez Grodan, nous sommes aussi tout à fait conscients que l’objectif n’est pas encore atteint. Nous devons encore améliorer les modes de production pour les faire évoluer dans le sens du développement durable. Nous devons travailler ensemble, producteurs, fabricants de substrats, distributeurs, scientifiques…, pour ne citer qu’eux. Grodan est toujours à la recherche d’astuces pour améliorer sa démarche d’agriculture durable. En fait, cela fait partie de l’ADN de l’entreprise. La sécheresse de cet été et les conséquences du changement climatique auxquels nous sommes confrontés nous motivent encore davantage à repenser nos modes de production en nous focalisant sur les moyens efficaces pour économiser l’'eau. Ouvrons le débat sur les techniques les plus récentes et les plus innovantes en matière de gestion de l'eau.

Articles liés

grodan