Avec un pain de 10 cm haut, on amplifie les bénéfices du Grotop Master, en particulier la qualité de l’enracinement et la facilité à ressuyer le pain en hiver.

Producteur de tomates cerises, JP Briand a investi dans le cadre de lasociété familiale JPL Provence d’une part, en association avec Julie Vié d’autre part (Earl Tomidi), pour construire en 2015 une nouvelle serre de 3 ha. Cette dernière remplit tous les critères de l’écoserre®, le modèle de la serre écologique selon Rougeline.

Serre semi fermée associée à une unité de cogénération, elle est économe en énergie et équipée de tous les outils permettant d’économiser en intrants tout en maîtrisant au mieux l’environnement de la plante : filets insectproof, PAD cooling, recyclage des solutions nutritives avec désinfection UV… JP Briand utilise des pains Grotop Master de 10 cm de haut et de 90 cm de long. Sur chaque pain, il installe 3 plants en cubes Plantop qu’il conduit sur deux têtes. « L’introduction des pains de 10 cm de haut est pour moi une évolution majeure de l’offre Grodan », souligne JP Briand. « C’est une étape tout aussi importante que l’introduction il y a quelques années du Grotop Master et du substrat à structure bicouche. Avec un pain de 10 cm de haut, on amplifie les bénéfices du Grotop Master, en particulier la qualité de l’enracinement et la facilité à ressuyer le pain en hiver. » Si les caractéristiques du substrat n’interviennent pas directement dans la démarche Zéro Résidu, elles jouent sur l’équilibre de la plante, un facteur important pour maîtriser l’état sanitaire de la culture. Au départ, la culture hors-sol a été développée pour s’affranchir des maladies du système racinaire. Aujourd’hui avec l’évolution des technologies qui contrôlent le climat de la serre, et le développement de la PBI pour éviter l’invasion des bio-agresseurs, l’objectif du zéro pesticide devient accessible. Si la culture hors-sol ne peut pas être bio, elle peut désormais se passer des fongicides et des insecticides chimiques. « La démarche Zéro Résidu correspond à une obligation de résultats, à la fois pour le consommateur et pour l’environnement. Elle demande un gros travail d’anticipation qui se traduit par plus d’observations et d’interventions avec un personnel mieux formé. Mais nous devons aussi assurer des résultats économiques. C’est la raison pour laquelle, à l’échelle du groupe Rougeline, le Zéro Résidu correspond à une segmentation de l’offre. A l’échelle de la serre, la démarche correspond à un engagement fort du producteur qui se réserve toutefois la possibilité de sortir de la démarche en en cas de problème majeur.

case study, testimonial, greenhouse, grodan, grower
case study, testimonial, greenhouse, grodan, grower

Produits utilisés et études de cas liés

grodan