Comme le dit Thomas Peters, « le démarrage est une étape cruciale dans toutes les cultures »

La culture de jeunes plants de légumes est une branche spécialisée dans l’art de la culture sous serre, et cela ne changera pas. Les producteurs de plants ont de grandes exigences en ce qui concerne leurs plants de légumes, et placent la barre un peu plus haut chaque année. Le démarrage des plantes est crucial pour chaque type de culture sous serre, et pour garantir aux plantes un bon départ, il faut leur offrir un produit adapté, tel que le cube Plantop aux nouvelles couleurs de Grodan, explique Thomas Peters, conseiller en culture pour le monde entier chez Grodan.

Thomas Peters possède une vaste expérience de diverses cultures ornementales et des jeunes plants de légumes. Chez Grodan, il est responsable des questions techniques de culture pour les producteurs de plants à l’international. Cela lui donne beaucoup de recul sur les conditions de culture dans différentes zones climatiques et dans des conditions variables.

Avec plus de 50 ans d’expérience de l’horticulture sous serre, Grodan a acquis une expertise technique étendue en matière d’irrigation. Grâce à ces connaissances, nous pouvons assister les producteurs du monde entier à mettre en œuvre des techniques d’agriculture de précision. Outre les substrats en laine de roche, nous développons d’autres solutions telles que le système GroSens et e-Gro, une plate-forme logicielle servant à l’agriculture de précision, basée sur les données. Grâce à e-Gro, les données nous permettent d’aider nos clients à atteindre un niveau de rendement encore plus élevé.

L’irrigation est un élément clé

L’irrigation est l’un des facteurs clés de la croissance des plantes. Notre conseiller en culture nous explique pourquoi. « Pendant la période de croissance, le producteur peut définir de nombreux facteurs climatiques, tels que la température, la concentration en CO2 dans l’atmosphère de la serre, l’humidité et la quantité d’éclairage de croissance. Parmi les conditions incontournables, citons une ferti-irrigation en quantité suffisante, car une chose est sûre : les plantes connaissent une évapotranspiration permanente. »

Les producteurs arrosent leurs plantes sept jours sur sept. « Si l’on relâche l’attention et que l’on commet des erreurs, le producteur en constate les effets plus tard. Cela peut affecter par exemple le développement des fruits chez les tomates ou les concombres, ou bien la première mise à fruit des poivrons.

Il est important que le cube soit suffisamment humide. C’est ce qui permet à la plante de continuer à émettre des racines à partir de la base de la tige. À défaut, la production de la plante peut en pâtir. Pour aider les producteurs – et désormais aussi les producteurs de plants – à optimiser l’irrigation, nous avons développé le système GroSens. « Mesurer, c’est savoir ! Nous devons collectivement cesser d’arroser à l’instinct, et commencer à arroser nos plantes en fonction de données probantes et de chiffres. »

La production de plants dans le monde

Comme chacun sait, chaque stratégie de culture et chaque contexte exige des cubes présentant la plus grande capacité de ressuyage et de ré-humectation possible, comme le cube Plantop repensé de Grodan. L’uniformité du substrat a également son importance. Les producteurs de plants doivent pouvoir produire un plant conforme aux exigences de leurs clients, et celles-ci varient selon les pays.

Au Benelux, les systèmes de sub-irrigation (flux/reflux) sont très répandus, en combinaison avec un système de conduites d’eau de pluie. L’approvisionnement en eau est généralement bien organisé pour les producteurs de plants. Cependant, même lorsque les conditions soient optimales, il est essentiel que les cubes soient homogènes, afin qu’ils absorbent de manière uniforme l’eau et les nutriments. C’est ce qui permet de contrôler la croissance végétative et/ou générative de la plante, et d’obtenir le rapport racine/plante que demandent les agriculteurs.

Si l’on franchit les frontières du Benelux, en revanche, c’est une autre histoire. « En dehors du Benelux, je constate qu’il n’y a pas de type d’irrigation standardisé pour la production de plants de légumes. À l’échelle mondiale, il existe une multitude de systèmes, tels que les systèmes flux/reflux, les chariots, les tables à gouttière, l’irrigation en cascade, les buses, les tuyaux d’eau de pluie et certains continuent encore aujourd’hui d’irriguer au tuyau d’arrosage. Face à une telle pléthore de systèmes d’irrigation et de conditions de culture, l’uniformité des cubes de substrat Plantop s’impose. »

Des conseils personnalisés

En l’absence de système d’irrigation unique dans le monde, il est impossible de donner des conseils valables pour tous : il faut conseiller les producteurs de plants de manière personnalisée. Nous prenons en compte le type d’irrigation et les autres conditions de cultures de producteurs de plants et maraîchers.

Pour tous les producteurs de plants du monde, le principe reste le même d’un point de vue technique : saturer d’eau le cube de substrat, puis le laisser ressuyer avant de recommencer. Mais chaque producteur de plants – même aux Pays-Bas – réalise cela à sa manière. Les conseillers de Grodan accompagnent les producteurs dans l’irrigation des cultures. « Quoi qu’il en soit, les producteurs de plants doivent ajuster leur stratégie d’irrigation de façon à produire de jeunes plants présentant la meilleure qualité de racines possible pour leurs clients."

Et à l’avenir...

Les producteurs de plants commencent également à surveiller leurs cultures à l’aide du système GroSens. Celui-ci leur permet de surveiller de près le degré d’humidité, la température et la conductivité électrique. En combinaison avec le cube Plantop, cet outil supplémentaire leur permet de produire la plante qu’exige l’agriculteur. Maintenant et à l’avenir.

Pour toute question, veuillez contacter votre interlocuteur chez Grodan

Dans le prochain article, Thomas évoquera en détail les avantages de l’homogénéité pour le producteur.